Ophélie Vigani & Jimmy Pina – 1984 School of Design

Ophélie Vigani & Jimmy Pina – 1984 School of Design
Ophélie Vigani & Jimmy Pina – 1984 School of Design

Ophélie Vigani & Jimmy Pina – 1984 School of Design

Pouvez-vous vous présenter et nous parler de votre parcours professionnel ?
Je m’appelle Ophélie Vigani et je suis coordinatrice pédagogique au sein de l’école 1984 School of Design. Mon parcours est simple, je suis sortie diplômée de l’école Hourdé (place de Clichy). Ensuite, j’ai intégré l’agence 1984-INC en tant que directrice artistique où j’ai travaillé avec Jimmy. Après quelques années nous avons décidé de créer une école.

Je suis Jimmy Pina, le directeur de l’école et le directeur de création de l’agence. À l’origine, j’enseignais à l’école Hourdé puis j’ai géré la coordination et la direction pédagogique de la section communication visuelle et Ophélie était étudiante, c’est là que l’on s’est rencontrés.

Jimmy, vous êtes le fondateur de 1984 School of Design. Pouvez-vous nous raconter la genèse de cette école ?
Jimmy : J’avais contribué à la création du diplôme reconnue par l’état au début des années 2000 pour l’école Hourdé, mais de manière un peu lointaine. J’ai suivi toutes les génération qui ont passé ce diplôme depuis plus de 15 ans en tant qu’intervenant et professeur référent pour les diplômes. La section communication visuelle de l’école Hourdé allait fermer. J’étais trop impliqué dans la formation et auprès des étudiants pour abandonner la section. J’ai donc décidé de reprendre et développer le diplôme afin d’éviter sa disparition. Ce projet a été pensé à deux avec Ophélie. En parallèle, on travaillait pour l’agence et on avait envie envie de proposer un système pédagogique alternatif. C’est de là qu’est née l’idée d’une agence-école. Au début, nous étions installés au sein même de l’école Hourdé. Aujourd’hui, nous avons nos propres locaux dans le 18e arrondissement au 85 rue Belliard (porte de Clignancourt).

Pouvez-vous nous expliquer un peu plus en détail le fonctionnement de cette agence-école ?
Jimmy et Ophélie : Agence-école signifie que les projets sur lesquels travaillent nos étudiants sont concrets. Il y a deux grandes possibilités. Soit ils proviennent de la demande de personnes extérieures comme travailler sur un site internet, une identité visuelle, un shooting photo/vidéo, de l’édition etc. ; soit les projets émanent de notre propre initiative par exemple la création d’une marque. Le but étant de les confronter à la réalité, afin qu’ils sortent de l’école avec à la fois un bagage théorique et pratique.

Pourquoi avoir choisi d’implanter l’école dans le 18e ?
Jimmy : Le 18e c’est un pur hasard même si on est très contents d’être ici. Personnellement, j’ai grandi et habité dans ce quartier pendant plusieurs années.
C’est un quartier assez vivant, populaire, c’est une autre raison pour laquelle on l’aime bien, il nous ressemble. Il s’y passe beaucoup de choses, d’autant plus que c’est un quartier très coloré grâce à la présence d’une culture urbaine importante. On y trouve aussi des lieux chaleureux comme le Hasard Ludique avec qui nous avons commencé à collaborer.

Pourquoi avoir eu envie de collaborer avec la Fête des Vendanges de Montmartre ?
Jimmy et Ophélie : Nous sommes implantés dans un quartier, de ce fait le but est de créer et développer du relationnel localement, participer à la vie du quartier. Dès lors que l’on était installé, nous nous sommes intéressés aux différents acteurs, comme la Fête des Vendanges de Montmartre. C’est un partenariat qui nous tenait à cœur. Avant ça, on était plus consommateur qu’acteur de cet événement.

Quels projets allez vous mener avec la Fête des Vendanges de Montmartre ?
Jimmy et Ophélie : Dans un premier temps, nous avons organisé au cours de l’année un workshop avec nos élèves. Celui-ci leur a permis d’œuvrer à la création d’un logo et d’une charte graphique. C’est un projet concret, qui les fait travailler sur un bel événement qui se déroule dans le 18e, la Fête des Vendanges de Montmartre.
Dans un second temps, nous organisons des portes ouvertes dans le cadre de la programmation OFF de la Fête. Les gens sont invités à notre agence-école pour assister à la présentation et la vente de notre cuvée faisant référence au roman de Georges Orwell. Le packaging collector aura été créé par les étudiants. En parallèle une expérience sera organisée dans l’école autour de l’univers du roman avec une scénographie immersive.

Et… vous pensez que ça peut apporter quelque chose de particulier aux élèves ?
Ophélie : Évidemment, les étudiants sont de jeunes adultes qui aiment s’engager, d’autant plus lorsque ce sont des événements culturels.
C’est aussi pour cela qu’il est intéressant pour eux de travailler avec la Fête des Vendanges de Montmartre, c’est d’ailleurs le troisième plus gros événement de Paris. De plus, cela permet à leurs travaux d’être valorisés, visibles et appréciés par des professionnels et les gens en général.

Que représente la Fête des Vendanges de Montmartre pour vous ?
Jimmy : Comme je le disais au début, j’ai grandi dans ce quartier, nous savions que la Fête des Vendanges de Montmartre se déroulait chaque année, c’était un événement incontournable du 18e. Pour moi, c’est aussi quelque chose qui me rappelle mon enfance à Montmartre. Tous les ans on voyait passer ce Grand Défilé folklorique, il y avait aussi le Ban des Vendanges. C’est un événement culturel, qui pour moi me tient à cœur depuis que je suis jeune.

Cette année, c’est le thème des couleurs. Que vous inspire-t-il ?
Jimmy et Ophélie : C’est un peu abstrait comme question, puisque pour nous on prend ça comme une donnée professionnelle que l’on intègre naturellement à notre travail. C’est tout de même un thème joyeux, qui s’inscrit bien dans le 18e car c’est un arrondissement très coloré dans tous les sens du terme (architectures, personnes, cultures…).

Et si vous aviez à évoquer une couleur sans réfléchir, quelle serait votre couleur ?
Jimmy et Ophélie : Le jaune et le bleu, les couleurs de l’école.